Clemenceau

Accueil > Actualités > Mars 2018 > "Clemenceau, un destin", par Jean Artarit

Actualités

"Clemenceau, un destin", par Jean Artarit

clemenceau_un_destin.jpg

Écrit par Jean Artarit, psychiatre et psychanalyste, Clemenceau, un destin est paru en mars 2018 aux éditions du Centre vendéen de recherches historiques (CVRH).

Ouvrage biographique atypique, Clemenceau un destin, est avant tout l’histoire d’un personnage hors du commun. L'auteur y aborde les origines familiales de Clemenceau le Vendéen, son père, son enfance et son adolescence, ses études, son départ-fuite en Amérique, sa vie affective, ses relations avec les femmes, son mariage. Il met aussi l’accent sur les choix de Clemenceau, lorsque celui-ci se trouve confronté avec la violence, sur la Butte Montmartre le 18 mars 1871 ; dans son exercice médical, au service des pauvres dans le 18e arrondissement ; son refus prolongé d’exercer des fonctions de gouvernement, son « engagement têtu » dans le combat pour la justice lors de l’affaire Dreyfus, ou encore son courage dans l’adversité après Panama.

Jean Artarit s'attarde aussi longtemps sur la « mutation sidérante » de Clemenceau en « champion de l’ordre », et enfin, l’extraordinaire épopée de sa présidence du Conseil,en 1917-1918 qui, selon l'auteur, « relègue au second plan tous les défauts, toutes les erreurs de l’homme qui s’impose, encore aujourd’hui, comme un phare, un recours, sans cesse espéré. »

Allant à contre-courant des biographies politiques, Jean Artarit assume clairement une lecture psychanalytique de la vie du Tigre, un homme dont la personnalité, « dominée, pendant une grande partie de son existence, par la révolte, l’opposition, voire même l’acharnement à détruire, puis, dans une volte-face totale, devenue celle d’un homme de pouvoir, d’ordre, usant de la force répressive », s’explique, selon le pyschiatre, par « sa relation passionnée et fusionnelle avec son père, un homme entier, révolté et idéologue. »

Et Jean Artarit de résumer : « L’extraordinaire aboutissement de cette vie, jusque là agitée et paradoxale, dans le dépassement de lui-même et l’accession à la figure mythique du Père la Victoire, lui permettra d’entrer pour longtemps dans la légende. »


Mission Centenaire
ContactPlan du siteMentions légalesPartenairesCrédits