Alain Delon en colère : cette terrible phrase qui visait son fils, Anthony Delon

Dans son livre, « Entre chien et loup », Anthony a librement critiqué son père et a montré le côté sombre de celui-ci. Face à une telle révélation, l’immense acteur ne pouvait pas rester sans réagir.

alain-delon-en-colere-cette-terrible-phrase-qui-visait-son-fils-anthony-delon
©allocine
publicité

Entre le père et le fils Delon, une certaine tension a toujours existé depuis des années. Cela remonte depuis l’enfance d’Anthony. Maltraité par le célèbre acteur, celui-ci a gardé de la rancœur pour lui pendant des années. Et une fois qu’il est devenu adulte, ses sentiments envers son père sont restés inchangés.

publicité

Le fils dévoile tout dans son autobiographie !

Sortie le 10 mars dernier, l’autobiographie d’Anthony Delon a véritablement surpris ses fans. Intitulé « Entre chien et loup », le livre mentionne des anecdotes incroyables concernant la relation de la star et son père, Alain Delon. Dans « Entre chien et loup », Anthony évoque sa terrible enfance, pendant laquelle il était souvent violenté par son père. Bien que l’absence de sa mère lui ait fait terriblement mal, c’était surtout la présence de son père qui lui a fait le plus souffrir.

En effet, il explique qu’Alain Delon était un de ces pères qui défoulaient souvent leur nerf sur leurs enfants. Quelques semaines après la sortie de son ouvrage, Anthony s’est entretenu avec nos confrères du Monde. Et dans cet interview, l’acteur de 37 ans a dévoilé des détails encore plus sordides sur son père. En effet, il expliquait clairement qu’Alain Delon le battait constamment pendant son enfance.

publicité

Anthony Delon parle de la violence de son père !

Pendant l’entretien, Anthony avait dévoilé des anecdotes qui avaient surement mis Alain Delon dans l’embarras. Il explique alors des scènes complètement incroyables. « Il me disait : “Même mes chiens, je ne les frappe pas avec ce fouet.” » Explique-t-il. Durant toute son enfance, Anthony vivait avec ce genre de menace et vivait constamment dans la peur. Il a fallu attendre qu’il ait 17 ans avant qu’il n’ose tenir tête à son père.

publicité

« J’ai arrêté d’avoir peur de lui à 17 ans. Il était enfermé dans son bureau parisien et ne voulait pas me voir. Un jour, je suis monté pour l’affronter. Comme dans une horde, j’étais prêt à me mesurer au dominant. Il l’a compris et il est resté enfermé ». Ajoute ensuite le fils Delon. Mais aujourd’hui, les deux ont fait la paix et essaient de rattraper le temps perdu.

publicité

Valentin Delepaul

Rédactrice web, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.