Amel Bent (The Voice) enceinte mais victime d’une fausse couche

La chanteuse a fait une fausse couche et estime l’importance de partager cette douleur en vue de la soulager.

amel-bent-the-voice-enceinte-mais-victime-dune-fausse-couche
©Voici

Amel Bent est une chanteuse qui a marqué toute une génération. En 2004, elle se fait connaitre par le public en participant à l’émission sur M6 : Nouvelle Star. 15 ans plus tard, en 2021, elle sort un nouvel album intitulé « Vivante ». Disponible depuis sa sortie, ses fans faisaient de l’album l’une des meilleures ventes du Pays en à peine une semaine. La chanteuse ne sait que trop bien que l’on ne vît qu’à travers la force des émotions. Et justement, Amel Bent évoque les deux facettes d’une même aventure dans son interview dans Sept à Huit, sur TF1. Elle y parle en effet de son futur enfant avec bonheur, mais décide aussi de briser le silence sur la douleur qu’elle a dû endurer pour mettre en route cette grossesse.

Amel Bent : La libération par la parole

« Quelques mois après une grossesse impossible, @amelbent a retrouvé le sourire. Elle annonce un heureux événement dans « Le Portrait de la Semaine » d’Audrey Crespo-Mara. » pouvait-on lire sur le compte Instagram de Sept à Huit. « Ça y est, je viens de passer le fameux premier trimestre et j’ai normalement un bébé qui va naître dans quelques mois » disait-elle, rayonnante de joie. « Au début est-ce que vous avez eu peur de revivre une grossesse impossible ? », lui demandait alors la journaliste de Sept à Huit. Dans une autre publication, Amel Bent explique plus en détail comment elle a surmonté cette terrible épreuve : Celle d’apprendre qu’elle était enceinte mais n’aurait pas l’enfant.

« Très vite, je commence à ressentir aussi, dans les jours qui suivent, d’autres sensations que je connais moins. Ça commence par des crampes au niveau du ventre. J’appelle évidemment tout de suite mon médecin, il me dit que c’est un peu normal et que, dès que j’aurai fini les enregistrements, j’irais le voir pour faire la fameuse première échographie. », nous rapporte la chanteuse. « Sauf que les douleurs s’intensifient. Je dis rien et je traverse les journées d’enregistrement en me disant : ‘J’espère qu’il n’y a rien de grave’. J’essaie de ne pas trop me faire de souci finalement. Et en fin de compte c’est la désillusion. Parce que quand j’arrive chez le médecin et qu’on me fait l’échographie, il me dit que je suis en train de perdre le bébé que j’attendais. », disait ensuite la chanteuse.

Une peine immense trop longtemps enfouie

« C’est un choc parce que, mine de rien, à partir du moment où on a fait un test de grossesse et qu’il s’avère être positif, on est enceinte. On le vit profondément dans son corps, dans son cœur, on le partage avec la personne avec qui on vit. On est déjà en train de s’imaginer un futur, ça va très très vite. Et puis, quand on vous dit : ‘Non, vous êtes enceinte mais vous n’aurez pas d’enfant’, c’est dévastateur. », Insistait-elle. La chanteuse a ensuite tenu à remercier les internautes de leurs soutiens suite à sa prise de parole.

« Merci pour vos nombreux messages, Si les félicitations me vont droit au cœur, ce sont surtout les partages de vos expériences qui me bouleversent. Mettre ma pudeur de côté pour me raconter, c’est prendre la parole avec fierté au nom de toutes les femmes, car 1 femme sur 4 a traversé ou traversera cette terrible épreuve. Continuons de libérer la parole pour que ces tabous n’en soient plus. Ce sont des épreuves douloureuses que les codes de notre société nous obligent à passer sous silence. C’est évidemment un message d’espoir pour l’avenir. J’ai une pensée pour toutes mes sœurs endeuillées, esseulées, incomprises, livrées à toutes les angoisses, douleurs, doutes, culpabilités ou questionnements. Soyons fortes, soyons solidaires et n’ayons pas peur de faire bouger les choses pour les générations futures. » écrivait Amel Bent.

Bertrand Gilbertat

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.