Benjamin Biolay et son coup de gueule sur le pass sanitaire: le chanteur fait part de son mécontentement

Cette situation a véritablement fini par peser sur chacun d’entre nous. Comme tout le monde, les artistes ont aussi droit à la parole et peuvent s’exprimer sur ce qui les intéresse.

benjamin-biolay-et-son-coup-de-gueule-sur-le-pass-sanitaire-le-chanteur-fait-part-de-son-mecontentement
©starmag

Avec cette histoire de pass sanitaire, Benjamin Biolay semble être particulièrement remonté. En effet, le chanteur a sévèrement critiqué le pass sur les réseaux sociaux. Dénonçant les différentes incohérences sur le pass sanitaire, il finit par évoquer les conséquences de ce dernier.

L’homme pointe du doigt le pass sanitaire !

En ce moment, le pass sanitaire continue de faire sujet de différents débats. En effet, nombreux sont ceux qui sont encore convaincu que ce dernier n’a pas lieu d’être et n’arrange en rien la crise actuelle. Rejoignant le fil de ces derniers, Benjamin Biolay affirme haut et fort que ce pass n’est qu’une source de conflits et de problème. Et avec l’annonce du ministre du Travail, Elizabeth Borne, le chanteur n’a été que plus remonté.

Le ministre du travail avait annoncé la mise en place d’une démarche de suspensions du contrat de travail avec aucune possibilité de rémunération. Cette sanction masquée, comme l’appelle le chanteur, s’applique uniquement aux salariés qui refusent encore de se faire vacciner. Sur les réseaux sociaux, Benjamin Biolay s’est exprimé sur le sujet à de nombreuses reprises. Dans l’une de ses publications, le chanteur émérite avait dévoilé une information qui l’avait interpelé. Dans cette publication, il relayait des informations de France 3, disant que le vaccin Pfizer manque de dose.

Le coup de gueule de Benjamin Biolay sur les réseaux sociaux !

Outré par cette information, Benjamin Biolay a jugé nécessaire d’y porter son attention. Plus même, il invite les internautes à se poser des questions sur la légitimité de ce vaccin. Longtemps considéré comme la solution ultime dans la démarche de repousse de la pandémie. Pourtant, ces informations remettent tout alors en doute. En effet, les premières injections finissent par être suspendus.

Et Benjamin Biolay renchérit: «les remontés du terrain qui nous parviennent son inquiétants : les doses manquent, donc il faut ralentir le rythme et notamment suspendre les rendez-vous pour la première dose. » Nous explique-t-on. Pour certains centres de vaccination, il est déjà impossible d’assurer un vaccin, et cela même pour la deuxième dose. Cette situation risque de se maintenir jusqu’en mois d’Aout.

Valentin Delepaul

Rédactrice web, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.