Brigitte Macron : prend position et conteste – Alain Minc fait des révélations

Dès qu’il s’agit du couple préseidentiel, nous sommes friaands de tous les détails. Encore une fois, la première dame fait parler d’elle.

brigitte-macron-prend-position-et-conteste-alain-minc-fait-des-revelations
publicité

La contestation au sein de l’Hexagone a commencé déjà depuis longtemps. Et cela, la première dame française l’a bien remarqué auparavant.

publicité

Brigitte Macron, la première dame de France

Selon l’ouvrage de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, l’ex professeure de français n’influence pas son mari. Notamment dans ses décisions politiques, néanmoins, parfois Brigitte Macron lui adresse quelques conseils pour lui. D’ailleurs, on a pu avoir en connaissance des extraits de ce livre intitulé “Le traître et le niant” écrit pas ces grands reporters de “Le Monde”.

A travers leurs écritures, on peut constater que l’homme avec le plus de pouvoir au pays a un “pouvoir solitaire”. Certes, “éperdu de lui-même” mais les auteurs ont confié “la toute-puissance, et la vaine quête d’une idéologie” qui se passe a l’Élysée.

publicité

Les rapports entre le couple présidentiel selon Alain Minc

Selon Alain Minc qui est un proche du couple d’Emmanuel Macron, il a fait une confidence sur Brigitte Macron. Sur le fait qu’elle aurait déjà “vu plus tôt que les autres monter la contestation dans le pays. Alors, elle a entrepris de lui souffler mot sur le sujet. D’ailleurs, par le biais de ses capteurs, elle a “pu percevoir rapidement l’ampleur que pourrait prendre le mouvement des Gilets jaunes”.

La première dame du pays tient énormément à relever régulièrement “le pouls du Pays”. Un autre auteur s’est aussi exercé à étudier le même sujet, il s’agit d’Arthur Berdah. Il a écrit Emmanuel Macron, Vérités et légendes. Pour sa part, il a déclaré qu’à “chaque grande allocution, il y a quelqu’un qui est derrière la caméra. Qui d’autre que “Brigitte Macron”, en tant qu’ancienne professeure de français, “elle relit les textes”.

publicité

Pour les décisions importantes ?

En premier lieu, Alain Minc lache de toute évidence que “ce n’est pas elle”. Brigitte Macron n’est pas en charge de la gestion de “la paix aux Proche et Moyen Orient”. Aucunément, il est question qu’elle donne son avis sur les milliards du plan de relance. Par contre, si on parle du social, de la culture, de la société, elle crie même pour être entendue.

publicité

Thibault Urrea

Passionné par l'écriture et les nouvelles technologies, le métier de rédacteur web a été pour moi une révélation ! Je suis particulièrement intéressé par l'actualité people, française mais aussi internationale.