Catherine Laborde au plus mal, mais elle n’est pas seule

Après qu’elle se soit retirée, depuis plus de 4 ans, des devants de la scène, Catherine Laborde n’a jamais cessé son combat contre les maladies.

catherine-laborde-au-plus-mal-mais-elle-nest-pas-seule
©TF1
publicité

En effet, l’ancienne présentatrice météo est atteinte de la maladie de Parkinson et d’une démence à corps de Lewy qui la handicape de jour en jour. Fort heureusement, Catherine Laborde ne vit pas son combat toute seule. Effectivement, son mari Thomas Stern lui accorde son soutien et l’accompagne dans toutes les étapes.

publicité

Le mari de Catherine Laborde, un compagnon hors pair

Catherine Laborde a quitté les présentations télé le 1er janvier 2017. Après 28 ans d’animation sur la première chaîne, elle prend définitivement sa retraite. Elle a animé de nombreuses émissions ainsi que des bulletins météo aux cours de ces années de service. Et même si tout semble lui réussir du côté professionnel, sa vie familiale l’est encore plus. En d’autres termes, sa famille est sa première source de bonheur. Catherine Laborde a toujours pu compter sur l’amour de son mari Thomas Stern ainsi que de ses deux filles, Gabrielle et Pia.

Mais malgré cela, comme toutes les familles, celle de l’animatrice vit dans un drame. En effet, elle avoue qu’elle est atteinte de la maladie de Parkinson, lors d’une interview en octobre 2018, elle a même précisé qu’il s’agissait d’une démence à corps de Lewy. La maladie s’est développée rapidement, l’empêchant d’être indépendante. Et Catherine Laborde regrette même le fait qu’elle ne puisse plus écrire, une de ses plus grandes passions. Mais malgré cela, elle peut toujours compter sur son mari.

publicité

Toujours bien accompagnée

Lors de son passage sur le plateau de Sept à huit, Catherine Laborde n’hésite pas à parler de sa maladie : « Ce n’est pas une maladie que l’on ne peut pas soigner. Ce n’est pas une maladie dont on peut espérer la rémission, c’est ce que nous essayons de dire. C’est une des seules vraies armes que l’on a, à part la tendresse, pour traverser une maladie, une maladie irréversible. L’amour et l’attention font véritablement partie de ses seuls réconforts. ».

publicité

Et il faut dire que ce n’est pas ce qui lui manque. Car effectivement, son mari n’a pas cessé de s’occuper d’elle. Abandonner, Catherine Laborde à son sort n’était pas une option pour lui : « Je suis devenu aidant, je n’ai pas fait ma valise. Je n’ai pas fui. ». Il affirme qu’il prendra soin de sa femme quoi qu’il advienne.

publicité

Cynthia Lahoma

Passionnée des mots et de la cuisine, j'écris sur tous les sujets. En suivant mon parcours, vous découvrirez d'ailleurs toutes les dernières actualités en temps et en heure !