Cédric Jubillar: la dispute qui a mis le feu dans le couple! Les détails se précisent

Deux ans après, l’affaire Jubillar n’en finit toujours pas.

cedric-jubillar-la-dispute-qui-a-mis-le-feu-dans-le-couple-les-details-se-precisent
©Closer
publicité

Après la disparition de Delphine Jubillar, son mari a été retenu accusé de l’avoir tué et de cacher son corps. Mais aujourd’hui, le corps de la défunte infirmière reste encore introuvable. Ainsi, Cédric Jubillar risque d’être libéré par faute de preuve. De nombreux enquêteurs essaient toujours de percer le mystère qui se cache derrière la disparition de celle-ci. Mais avec les dernières découvertes, l’affaire risque de se précipiter enfin vers sa fin.

publicité

L’histoire tumultueuse du couple !

Au fur et à mesure que l’enquêtes avance, la vie privée du couple a été dévoilée au grand public. Il ne faut pas être un génie pour savoir que ça devait se passer très mal entre Cédric Jubillar et sa femme. A tel point que cela finit au meurtre. Et ce qui aurait la raison du meurtre serait, toujours selon les enquêteurs, un divorce. Lassée de la vie du couple, la mère de deux enfants aurait décidé de mettre fin à leur mariage.

Ce qui n’a surement pas fait plaisir à Cédric Jubillar et l’a mis hors de lui. Avec cette nouvelle, Cédric a immédiatement pensé que sa femme avait un amant. Puis, leurs voisins ont alors été témoins d’une violente dispute entre les deux. C’était la dernière fois que ces voisins ont vu et entendu Delphine pour la dernière fois. Une semaine après, elle a été portée disparue.

publicité

Les preuves contre Cédric Jubillar !

Depuis la disparition de sa femme, Cédric Jubillar a été le premier suspect vers lequel les enquêteurs se sont retournés. En effet, il avait montré à de nombreuses reprises des réactions très suspectes. Malgré le fait qu’il plaide toujours innocent, de nombreuses preuves tendent pourtant à prouver le contraire. Dès la disparition de sa femme, il a déjà été suspecté par la famille de la défunte. En effet, une semaine après la disparition de sa femme, il ne l’avait toujours pas déclarée.

publicité

Puis, les menaces dans les messages échangés entre Cédric Jubillar et sa femme étaient les preuves les plus concrètes de sa culpabilité. Mais bien évidemment, ces preuves ne suffisent pas pour l’inculper devant un tribunal. Et concernant les traces de sang dans la voiture blanche, il ne s’agissait tout simplement que d’une fausse piste. En effet, il s’agissait tout simplement de tâches et non de sang.

publicité

Cynthia Lahoma

Passionnée des mots et de la cuisine, j'écris sur tous les sujets. En suivant mon parcours, vous découvrirez d'ailleurs toutes les dernières actualités en temps et en heure !