Charlène de Monaco : seule en Afrique du Sud. Pourquoi ses parents ne lui ont pas rendu visite ?

Après 8 longs mois passés en Afrique du Sud, son père se décide enfin à expliquer pourquoi il n’a jamais rendu visite à sa fille.

charlene-de-monaco-seule-en-afrique-du-sud-pourquoi-ses-parents-ne-lui-ont-pas-rendu-visite 
©Instagram
publicité

Durant tout son voyage, Charlène de Monaco est restée seule. En effet loin de sa famille, la Monégasque a dû compter sur elle-même pour sa convalescence. Elle entreprend ce long voyage afin de se faire opérer. Suite à cela, elle a encore dû faire face à une infection ORL, l’empêchant de prendre rentrer chez elle. SI l’épreuve a été difficile, Charlène de Monaco a pourtant réussi à la surpasser.

publicité

Charlène de Monaco au bout de sa peine !

Si l’épreuve a été dure pour la femme du Prince Albert II de Monaco, elle ne peut encore espérer du calme. En effet, de retour au Rocher, elle doit encore régler de nombreux problèmes. Il y a 8 mois de cela, Charlène décide de partir en Afrique du Sud. Selon son docteur, elle souffrait à l’époque d’une maladie qui l’empêchait de respirer normalement. Suite à quoi, elle décide de se faire opérer dans son pays natal.

Au départ, elle pensait que son voyage n’allait durer que quelques semaines. Mais après l’opération, elle a eu une infection ORL et ne pouvait plus prendre l’avion. Peinée, elle se retrouve coincée alors, seule, en Afrique du Sud. Si ses parents se trouvent aussi dans ce pays, l’idée rendre visite à Charlène de Monaco n’a jamais effleuré leur pensé.

publicité

Pourquoi Mike Wittstock n’a-t-il fait aucune visite à sa fille ?

Dans une interview faite par un média sud-africain appelle You, le père de Charlène de Monaco explique pourquoi lui et sa femme n’ont jamais rendu visite à leur fille. S’ils se trouvaient dans le même pays, les parents de la duchesse n’ont jamais fait allusion à une rencontre, ce qui est fort étonnant. En raison de la pandémie de Covid-19, ces derniers qui ont 75 et 74 ans ont préféré ne prendre aucun risque.

publicité

« À nos âges, nous devons être très prudents. » Juge-t-il, avant d’ajouter : « Je ne voulais pas non plus l’infecter parce qu’elle avait subi tant de procédures médicales et elle était vulnérable ». Mais face à cette situation compliquée, le père de Charlène continue de lui montrer son soutien.

publicité

Valentin Delepaul

Rédactrice web, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.