Claire Chazal : elle sort du silence après l’accusation d’agression physique de son ancien collègue sur TF1, Nicolas Hulot !

Mais alors qu’elle ne s’y attendait le moins du monde, on ressort l’affaire Nicolas Hulot à Claire Chazal. Prise au dépourvu, elle finit par faire une révélation choquante.

claire-chazal-elle-sort-du-silence-apres-laccusation-de-viol-de-son-ancien-collegue-sur-tf1-nicolas-hulot 
©oise-media
publicité

Cela fait maintenant plus de 40 ans que nous retrouvons Claire Chazal à l’antenne. Après avoir dévoué sa carrière professionnelle à l’information, dont 25 ans au JT de TF1, elle décide enfin de prendre les règnes du Grand Échiquier. Face à la nouvelle, nos confrères de Paris Match ont décidé de lui à accorder un chapitre de son édition du 9 décembre. Durant cette rencontre, la quarantenaire parle de sa vie et de ce qu’elle envisage de faire très prochainement.  Découvrez plus de détails sur cette histoire dans notre article.

publicité

Claire Chazal sort du silence !

Si l’affaire Nicolas Hulot est encore d’actualité, des langues finissent par ce délire. De nombreuses personnes ont déjà témoigné de cette affaire. Audrey Pulsar, Ségolène Royal ou encore Delphine Batho, tous donnent maintenant la parole à Claire Chazal. En effet, l’ancienne star du JT de TF1 finit aussi par sortir du silence et nous raconte son point de vue sur l’histoire.

Devant les micros de Paris, Match, l’ex-compagne de PPDA qui a travaillé sur la même chaîne que l’ancien ministre d’Emmanuel Macron au cours de la période qui regroupe les accusations de viols et d’agressions sexu*lles allant de 1989 à 2008, nous révèle tout. Mais si tout le monde s’attendait à des détails croustillants, la présentatrice semble garder quelques informations pour elle.

publicité

Avec l’affaire Hulot, des langues se délient !

Après le reportage d’Élise Lucet qui raconte le témoignage de femme ayant été victime de viol et d’agression par l’animateur d’Ushuaïa, les politiciens entrent aussi en jeu. En effet, dans les colonnes du Point, le premier jour de décembre, Ségolène Royal s’est exprimée sur l’affaire affirmant que Nicolas Hulot était jusqu’alors « intouchable ». Puis, Audrey Pulvar, elle, définit le présentateur comme un « homme à femmes ». Les témoignages s’accumulent les uns après les autres contre Nicolas Hulot.

publicité

Dans la foulée, sur le plateau de Touche pas à mon poste, Sandrine Rousseau a assuré qu’il avait été protégé par le chef d’État et ses ministres : « À partir de 2018, du moment où l’article d’Ebdo sort, le gouvernement met en place une stratégie pour le protéger. » Mais Claire Chazal, quant à elle, dépeint l’homme de la manière suivante. « Je le connais depuis toujours… Je n’en sais rien. Il n’y a pas eu de jugement »

publicité

Bertrand Gilbertat

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.