Conflit en Ukraine: ces produits qui vont subir une flambée des prix

Le conflit opposant la Russie à l’Ukraine continue toujours de faire souffrir le reste du monde. Après avoir causé l’inflation du prix du carburant et du gaz, cette guerre va causer plus de dégâts.

conflit-en-ukraine-ces-produits-qui-vont-subir-une-flambee-des-prix
©Pinterest
publicité

Ce conflit a déjà touché le pouvoir d’achat français, et touche actuellement au prix de certaines denrées alimentaires. La crise économique engendrée par cette guerre a effectivement mis à mal le portefeuille français, ainsi que le prix de certains produits. Découvrez dans notre article la liste des produits alimentaires qui vont subir une flambée des prix.

publicité

Des prix exorbitants !

Depuis le début du conflit opposant la Russie à l’Ukraine, le prix de certains produits a déjà flambé. Le produit qui a été le plus touché par cette flambée des prix reste sans doute l’essence. Quelques jours après le début du conflit, le prix du baril de pétrole a presque doublé et dépasse les 2 € conventionnels. Avec cette flambée remarquable, le prix du carburant fait jaser les Français. Bien que de nombreux aides aient été lancés par le gouvernement, cette montée des prix reste contraignante.

Les denrées alimentaires les plus touchées par la flambée des prix !

Plus que d’autres, certains aliments vont être plus touchés par la crise en Ukraine. Pour commencer, nous pouvons parler des céréales. Se plaçant parmi les premiers exportateurs de céréales au monde, Russie et son embargo céréalier vont poser problème en Europe. « Mais depuis l’année dernière, les céréales ont augmenté de 110 euros par tonne et de 50 euros supplémentaires depuis le conflit en Ukraine. » Après les céréales, le prix de la farine va aussi connaitre une flambée.

publicité

publicité

Alors que les stocks dont disposent encore les boulangers vont tenir un certain temps, la hausse se fera attendre. Mais quoi qu’il en soit, elle finira par arriver. Puis, les problèmes dont les éleveurs de volailles font actuellement face risquent aussi de faire grimper le prix. Le lait, le beurre, les œufs et la crème ne seront pas épargnés en raison des coûts supplémentaires déjà observés pour l’alimentation des vaches et des poulets. Si la flambée des prix fait déjà souffrir de nombreux ménages, cela risque encore de s’aggraver pendant les deux mois à venir. Dans ce délai, le prix des huiles va aussi grimper en flèches.

publicité

Valentin Delepaul

Rédactrice web, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.