Enedis et son nouveau compteur! Une mobilisation contre la surtaxe pour les retardataires

Alors que le nouveau dispositif d’Enedis gagne de plus en plus de terrain, la période d’installation touche à sa fin. Malgré les efforts mobilisés, il reste encore un nombre important de français qui refuse le compteur.

enedis-et-son-nouveau-compteur-une-mobilisation-contre-la-surtaxe-pour-les-retardataires
©energierecrute

Pour différentes raisons, le Français se persuadent que ce dispositif ne leur apportera pas davantage. De ce fait, ils refusent catégoriquement l’installation du boîtier vert. Et pour ne rien arranger, l’arrivée de la surtaxe pose encore plus de problèmes. Face à ce dernier point, Enedis met en place déploie une toute dernière manœuvre.

Compteur linky : stoppé dans son élan par les militants !

Les militants contre ce nouveau dispositif de Enedis ont fait parler d’eux le lundi 7 mars dernier. Face au tribunal de Mâcon (Saône-et-Loire), ces derniers revendiquent le droit de dire non à l’installation du compteur de Linky. Avançant les conséquences désagréables de l’appareil, ces militants souhaitent s’en débarrasser. Mais ce qui les rebute le plus reste l’imposition prévue d’une surtaxe. Avant de devenir un compteur et d’adopter les fonctions qui vont avec, Linky avait eu une autre fonctionnalité.

Au départ, ce dispositif de Enedis  était censé simplement détailler la moindre consommation de l’utilisateur. Et avec cette première disposition, le capteur devient la cible d’une multitude d’accusations, dont une violation de la vie privée des utilisateurs. Bien évidemment, ces soucis ont largement influencé l’opinion publique sur son image. Sandrine Larizza, membre du collectif « InfoLinky5G » dans le sud-ouest de Lyon, soutient même la lutte contre le dispositif d’Enedis.

Enedis enregistre 2 000 plaignants !

Tout compte fait, l’installation du compteur Linky ne s’est pas vraiment passée comme prévu. En effet, Enedis rencontre énormément de difficultés en raison de ce nouveau dispositif. Sandrine Larizza, pourtant convaincue par l’utilité du dispositif, a fini par changer d’avis et rejoint les militants. Militants dont le nombre dépasse actuellement les 2000, rien que pour Bourgogne–Franche-Comté et d’Auvergne–Rhône-Alpes.

Ces derniers s’attaquent directement le distributeur d’électricité Enedis. L’avocat des plaignants, Édouard Rafin, explique même que le nombre de militants atteint déjà les 7 000 partout en France. « Parmi eux, 104 plaignants de Saône-et-Loire se sont retrouvés à Mâcon pour l’une des premières audiences sur le fond, » explique l’avocat. En novembre 2020, la cour d’appel de Bordeaux avait déjà reconnu le droit au refus de Linky.

ThibauIt Urea

Passionné par l'écriture et les nouvelles technologies, le métier de rédacteur web a été pour moi une révélation ! Je suis particulièrement intéressé par l'actualité people, française mais aussi internationale.