Enrico Macias : cette mauvaise nouvelle qui bouleverse sa vie

Une véritable série noire pour l’artiste qui n’en finit pas de vivre un calvaire avec ces épreuves, aussi dure les unes que les autres

enrico-macias-cette-mauvaise-nouvelle-qui-bouleverse-sa-vie
©offside

Une année compliquée pour le célèbre chanteur Enrico Macias. Une succession de mauvais évènements : une maladie, un terrible accident, la solitude qui entraina presque une dépression. Voilà ce qu’a vécu la star de 81 ans. Récemment, il livra quelques confidences sur les épreuves qu’il traversa au cours de sa vie.

La covid-19, comment Enrico Macias l’a vécu

Attends par la Covid-19, le chanteur n’a pas baissé les bras malgré les dommages que la maladie a fait à son organisme. Il a aussi été victime d’une chute pour laquelle il a été opéré.La pandémie meurtrière a fait d’énorme victime partout dans le monde, et même en France où le bilan est très lourd. Enrico Macias a même cru qu’il ne verrait jamais le bout du tunnel. « J’ai attrapé ce fameux Covid et j’ai eu des symptômes qui ne correspondaient pas du tout à ce qu’on disait. Je n’ai pas eu de fièvre, je ne toussais pas, mais j’ai eu des douleurs abdominales horribles », a-t-il révélé.

Il précisa aussi : « Heureusement, je n’ai pas été hospitalisé et j’ai été sauvé par les médecins. J’ai une pensée à tous ces gens qui sont partis et n’ont pas eu ma chance d’être sauvés par la maladie. ». A la suite de plusieurs semaines de repos, dans son appartement parisien, il décida de se reposer et de profiter pleinement de la vie. D’après lui, il est passé tout près de la mort.

La série noire continue

Après les dramatiques évènements de la Covid et du confinement, la star a fait une chute à l’extérieur. Il fut transporté directement aux urgences où il fut opéré à cause de la fracture du col du fémur. L’articulation de sa hanche a été remplacée par une prothèse pour lui permettre de marcher un jour.

« J’aurais pu finir paralysé, ou même disparaître. Ces soixante jours ont néanmoins été très difficiles à vivre. Je dormais beaucoup, mais mal, car on me réveillait tôt le matin pour les soins. Je suis en pleine rééducation après ma chute et je commence à remarcher un peu. Si j’avais pu et s’il n’y avait pas eu tout ce contexte de contraintes sanitaires, je crois que je serai allé à Lisbonne », a-t-il indiqué.

Valentin Delepaul

Rédactrice web, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.