Faustine Boallert : « Je me vois vieillir en HD » déclare la célébrité adepte de la chirurgie esthétique.

Faustine Boallert, consciente du poids de l’apparence physique dans la société moderne, préfère aborder le sujet d’une manière différente.

faustine-boallert-je-me-vois-vieillir-en-hd-declare-la-celebrite-adepte-de-la-chirurgie-esthetique

Faustine Boallert décide de s’opérer des paupières en 2019. Paupières qui étaient à l’origine de son complexe. Sujet presque tabou, l’animatrice rouvre le sujet de la chirurgie esthétique en vu de décomplexé les personnes voulant franchir le pas. Selon Faustine Boallert, il s’agit d’une question de choix : d’assumer son corps tel quel ou d’assumer le recours à la chirurgie.

L’animatrice Faustine Boallert et la chirurgie.

« J’avais un défaut qui m’énervait et je l’ai corrigé, c’est tout. Avoir les paupières tombantes, ça me dérangeait, d’autant plus que je travaille à la télé avec une caméra braquée sur moi… Ça va, on est en 2019, on a le droit de pouvoir corriger ce que l’on veut » avait-elle alors affirmé.Un choix assumé. Elle déplorait l’avis que portait la société sur ce genre d’intervention médicale. Se faire opérer des paupières était presque une nécessité, qui, selon ses dires, étaient « Un petit théâtre de boulevard ». Une apparence physique qui compte énormément dans son travail, étant animatrice d’émission télévisée.

Son avis sur le sujet qui est resté le même malgré le temps, et qui semble même s’être affirmé. En effet, ce 11 novembre, elle était revenue sur son opération afin de « décomplexer les gens qui n’osent pas le faire ». L’animatrice ne cache pas se regarder sur les écrans de télévision et sur les réseaux sociaux et explique « se voir vieillir en HD ». Au lieu de camoufler ses défauts en ayant recours à diverses ruses, elle préfère directement s’en débarrasser. Elle explique ne pas vouloir retoucher les photos en-elles mêmes sur Instagram, mais malgré quelques années en plus elle se sent mieux dans sa peau et ses paupières ne la complexent plus.

L’origine d’une forte personnalité

Dans son adolescence, la présentatrice a été diagnostiquée précoce. En soit, il ne s’agit pas d’une pathologie, mais elle implique une différence face aux autres qui peut s’avérer cruelle à cette période. Cependant, elle fut entièrement soutenue par sa famille, qui n’a jamais jugé son apparence ou ses performances scolaires, ce qui l’aida à s’endurcir et à s’affirmer. Elle dénonce néanmoins le nombre élevé de suicide chez les adolescentes victimes de violences à l’école à l’heure actuelle.

Ce qu’elle souhaite montrer aujourd’hui, c’est l’image d’une femme décomplexée. Au final, c’est dans sa personnalité que l’animatrice s’affirme le plus. Elle nous transmet une sorte d’énergie positive qui nous ravit à chaque fois et nous envoie une vague de fraicheur bienvenue.

Thibault Urrea

Passionné par l'écriture et les nouvelles technologies, le métier de rédacteur web a été pour moi une révélation ! Je suis particulièrement intéressé par l'actualité people, française mais aussi internationale.