Fifi Brindacier (Pippi Langstrumpf) : 16 dictions inhabituels d’une femme libre

Sa déclaration la plus connue : « Je ne l’ai jamais fait avant, donc je pense que je peux le faire. ».

fifi-brindacier-pippi-langstrumpf-16-dictions-inhabituels-dune-femme-libre
©myforum-bg

Fifi Brindacier alias Pippi Langstrumpf est aussi connu pour ses déclarations que son apparence. La personne à qui nous nous sommes attachés pendant les années 70 et que l’on voudrait revoir à l’écran. En compagnie de Tommy et d’Anika, sa sœur, ils vivent beaucoup d’aventure ensemble. Pippi est la plus forte du monde entier. En effet avec sa force, elle protège Tommy et sa sœur de tous les dangers. Seul son père peut rivaliser avec sa poignée de main. Une voix qui a tellement marqué une génération que l’on pourrait tous reconnaitre maintenant, 50 ans plus tard. Les six premières affirmations sont tirées du film : Fifi Brindacier fait un scandale.

1. Ramenez Pippi Langstrumpf dans la maison

Même si c’est sans importance, il me faut un marteau et une scie. Je vais faire cuire quelque chose. Tommy et Anika ont voulu lui faire une surprise. En effet, ils avaient voulu lui faire un gâteau. Gâteau qui fut resté trop longtemps dans le four et qui recouvra la villa Kakelbond de fumée lorsque l’héroïne arriva. Pourtant, le gout brulé du gâteau ne la dérangea pas en bouche.

2. Tu dois marcher à reculons, puis tu seras chez toi à huit heures

Tommy et Anika sont arrivé en retard d’une heure pour le diner. Pippi leur proposa une solution : marcher à reculons pour arriver plus rapidement.

3. Soyez heureux de vous en débarrasser. Bon débarras

Tommy et Anika voulaient prendre le large, en conséquence de quoi, sa mère fut inquiète. Pippi pensa à contrario, « le bonheur de voir les enfants s’enfuir de la maison. ».

4. C’est beaucoup plus agréable de se débrouiller sans argent

Partis en voyage, Pippi Langstrumpf doit s’occuper de Tommy et de sa sœur. Ils n’ont emporté avec eux que du pain. Une fugue n’est plus intéressante avec de l’argent selon ses dires.

5. Bien sûr, c’était dangereux, mais c’était amusant, n’est-ce pas ?

En cherchant le chemin entre une montagne ou une rivière, elle entre dan un tonneau et ferme le couvercle se laissant ainsi porter par le courant. Sa sœur ne comprend pas pourquoi elle a fait une chose aussi dangereuse.

6. Ce n’est pas facile de se curer le nez avec son gros orteil

Pippi Langstrumpf eut l’idée de marcher sur une corde raide afin de gagner de l’argent. De l’argent pour s’acheter de nouveaux vêtements, que les vaches avaient mangé pendant qu’elle nageait. Au milieu de la corde, elle s’arrête et raconte l’histoire de sa grand-mère. Elle mit un gros orteil dans son nez au milieu de la corde raide.

7. Je n’aurais pas un papa dans un placard ?

Pippi Langstrumpf a des projets de voyage, son père est venu lui rendre visite. Le roi du Pacifique Sud fait peur à tante Pastellia quand il sort vraiment du placard. Elle est charmée par le capitaine.

Il n’y a pas à dire, Pippi Langstrumpf est une personnage qui captiva toute une génération par ses aventures et parfois ses frasques, toujours en compagnie de ses fidèles acolytes : Tommy et Anika.

Marie-Anne Lenormand

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .