Indemnité inflation : un nouveau versement prévu pour le jeudi 23 décembre prochain !

Face à la précarité de la situation du pays après de nombreux confinements, le gouvernement français doit réagir.

indemnite-inflation-un-nouveau-versement-prevu-pour-le-jeudi-23-decembre-prochain 
©economie.niooz

En effet, la crise sanitaire qui s’est installée depuis 2019 a causé de nombreux problèmes. Notamment une flambée des prix et une baisse du pouvoir d’achat français. De ce fait, de nombreux foyers se retrouvent dans une situation délicate. Ainsi, le gouvernement, dans un élan de générosité, décide de mettre en place une aide financière destinée aux plus démunis. Pour le mois de décembre, l’indemnité inflation sera très attendue. Une question se pose alors, qui peut bénéficier de cette aide financière ? Nous vous donnons, dans notre article, la réponse à cette question.

Indemnité inflation : pour le jeudi 23 décembre à venir !

Suite à l’inflation et les problèmes de pouvoir d’achat dont le pays fait actuellement face, des interventions ont été nécessaires. En effet, l’État décide de mettre en place de nombreux aides pour amortir les conséquences de la crise sanitaire. Parmi ces problèmes, la hausse du prix de l’énergie est devenue primordiale. Ainsi, une indemnité inflation de 100 euros a été lancée afin de soutenir les 30 000 foyers en difficulté.

Mais si la situation est assez grave, l’État ne peut venir en aide qu’à une partie de ces foyers. Le reste a dû attendre le 23 décembre pour percevoir l’indemnité inflation. Si un troisième versement est toujours à prévoir, une question revient alors assez souvent : qui peut espérer toucher les 100 euros versés le jeudi 23 décembre prochain ?

Quelle démarche suivre pour toucher l’indemnité ?

Selon l’Urssaf, l’organisme responsable de la distribution de l’indemnité inflation, plus de 1 million d’autoentrepreneurs remplissent les conditions pour être éligibles. Pour être éligibles, ces derniers doivent avoir une activité enregistrée pendant le mois d’octobre 2021. Puis, pour acquérir cette éligibilité, ils peuvent aussi « réaliser entre le 1er janvier 2021 et le 30 septembre 2021 un montant de chiffre d’affaires ou de recettes au moins égal à 900 euros (soit en moyenne 100 euros par mois de chiffre d’affaires).

Toutefois sans dépasser un revenu moyen de 2 000 euros nets par mois », selon La Dépêche du Midi. Mais pour ceux qui disposent d’un salaire fixe, les critères restent les mêmes. Ainsi, ceux qui perçoivent un salaire inférieur ou égal à 2000 euros par mois peuvent espérer toucher l’indemnité inflation.

Bertrand Gilbertat

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.