Instant pandémie: découvrez comment le variant Omicron a détruit les hôpitaux!

Les travailleurs de la santé veulent désespérément que le public sache ce qui se passe dans nos hôpitaux.

instant-pandemie-decouvrez-comment-le-variant-omicron-a-detruit-les-hopitaux
©cidrap
publicité

Alors que la vague Omicron a culminé à Sydney le mois dernier, Background Briefing suivait l’évolution de la situation. Nos informations se baseront donc sur les études et leurs recherches. Une seule aile de réanimation est alors recensée à l’hôpital qui compte six infirmières et six lits. Avec cela, l’hôpital a pourtant reçu 19 patients. Lorsque de nouvelles personnes tombent malades, ils ont nulle part où aller. Des matériels manquent et des erreurs sont commises. Et face à ce genre de situation, les médecins doivent vite prendre une décision : vais-je aller voir ce patient qui saigne ou vais-je aller voir ce patient qui vient de subir un grave accident vasculaire cérébral ?

publicité

La nouvelle vague fait des ravages !

Face à m’arriver de la pandémie, aucun pays n’a été épargné. En effet, le virus s’est répandu partout dans le monde comme une trainée de poudre, ravageant tout sur son passage. Que ce soit en Europe, en Asie ou même en Afrique, le bilan est désastreux. Sans une intervention massive de la part du gouvernement, les pertes à déplorer seraient plus conséquentes. De plus, l’apparition du nouveau variant Omicron n’a fait qu’empirer la situation.

Même après les mesures drastiques prises, la situation échappe toujours des mains des dirigeants. Après un an seulement, certains pays ont vu le dixième de leur population être complètement décimé. Et avec la venue de ces variants, tels que Omicron, la situation qui était déjà à peine soutenable devenait encore plus démentielle. Comment faire alors pour limiter la casse ? Les gestes barrières sont plus promulguées que jamais. Mais cela sert-il toujours à quelque chose ? On a beau prévenir du danger, le coronavirus arrive toujours à avoir le dessus.

publicité

publicité

Les dégâts du variant Omicron !

Pendant les périodes de fête, la situation a complètement dérapé. Quatre-vingts maisons de retraite avec environ 100 résidents chacune. Huit cents personnes susceptibles de contracter le COVID, notamment le variant Omicron, sont dans incapacité de voir leur famille ou leurs petits-enfants. Et ce, le jour de Noël, d’offrir leurs cadeaux et, très probablement pour beaucoup d’entre elles. En effet, ce sont les plus vulnérables lors du dernier Noël ou l’été dernier. Et ils vont être complètement seuls à partir de ce jour. Parce qu’alors toute la maison de retraite est fermée pendant 28 jours. Et s’ils doivent contracter le COVID ou le variant Omicron pendant cette période, ils doivent prolonger cet isolement.

publicité

Marie-Anne Lenormand

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .