Jean-Marie Périer : dévoile une photo inédite de Françoise Hardy dans sa jeunesse. À voir absolument !

De 1963 à 1967, leur relation était idyllique, et depuis ils gardent encore une très bonne relation. Si ça n’a pas marché entre eux, ils en gardent pourtant de très bons souvenirs. Souvenirs dont Jean-Marie Périer ressort des années après.

jean-marie-perier-devoile-une-photo-inedite-de-francoise-hardy-dans-sa-jeunesse-a-voir-absolument 
publicité

Pour ceux qui sont encore trop jeunes pour s’en souvenir, Jean-Marie Périer et Françoise Hardy étaient en couple autrefois. En effet, avant d’entamer sa relation compliquée avec Jacques Dutronc, la chanteuse avait partagé sa vie avec le célèbre photographe. En effet, le photographe dévoile de rares clichés de la jeune Françoise Hardy de l’époque, avec lesquelles il a sorti un très beau texte.

publicité

« Sa vie est aussi pâle que sa couleur naturelle ! »

Le célèbre photographe à conne de nombreuses femmes dans sa vie. Il en aimait beaucoup, et Jean-Marie Périer ne s’en cachait pas du tout. Mais dans tout ce lot, une seule lui est spéciale, Françoise Hardy. Pendant plus de quatre ans, les deux artistes vont s’aimer juste avant de se séparer en 1967. Françoise Hardy est tombée éperdument amoureuse d’un autre chanteur et pas des moindres : Jacques Dutronc. Malgré tout, les anciens amants resteront très proches.

publicité

Au fil des années, ils sont restés en contact et s’échangent des nouvelles assez fréquemment. Sans que cela n’aille perturber la relation de Françoise Hardy, ils ont appris à devenir amis. Mais le photographe a décidé de ressortir de ses archives de vielles photos de son ancienne conjointe. Pour l’occasion, il accompagne un joli petit message à ces photos inédites.

Les photos inédites de Françoise Hardy, prises par Jean-Marie Périer !

Sur la photo, on découvre une Françoise Hardy encore toute jeune est souriante. La photo a été prise dans les années 60, sous le soleil chauffant de Juan-Les-Pins. Paraissant radieuse et avec un visage comme buriné, on découvre Françoise Hardy sous son meilleur jour. Puis, Jean-Marie Périer explique sur la photo : « La photo est rare parce que la grande ne restait pas trop longtemps comme ça au soleil ».

publicité

Ensuite, il y décrit François avec la manière dont il l’a connu : sa pâleur naturelle ressemblait à sa vie, une bulle de solitude étrangère aux fêtes des autres. La couleur de son teint était à l’image de la boîte de nuit de sa chambre vide, celle où toujours attentive aux musiques du monde, elle écoutait les Everly Brothers en rêvant à un amour qui ne viendrait pas ».

publicité

Cynthia Lahoma

Passionnée des mots et de la cuisine, j'écris sur tous les sujets. En suivant mon parcours, vous découvrirez d'ailleurs toutes les dernières actualités en temps et en heure !