La pilule de Pfizer a-t-elle vraiment des effets positifs contre le Covid19?

La lutte contre le coronavirus représente l’enjeu le plus important de ces deux dernières années.

la-pilule-depfizer-a-t-elle-vraiment-des-effets-positifs-contre-le-covid19

La pilule contre les effets du COVID-19 de Pfizer présente vraiment des effets positifs. Elle réduit les risques de décès et d’hospitalisation des patients à hauts risques. Elle a fait l’objet d’une grande déclaration dans les médias, vendredi dernier. D’après les rapports des essais cliniques de Pfizer, cette pilule réduit avec grande efficacité le risque de décès et d’hospitalisation des patients à haut risque. Elle engendre une réduction de 89 % des décès et des hospitalisations. Seulement lorsqu’elle est administrée dans les 3 premiers jours suivant l’apparition des symptômes.

Comment agis la pilule de Pfizer ?

Dans des analyses effectuées sur plus de 1 200 patients COVID-19 à haut risque, ceux qui ont reçu le médicament avait beaucoup moins de chance d’être hospitalisés que ceux qui n’ont reçu que le placebo. Parmi les personnes du groupe médicament actif, personne n’a perdu la vie. Et seulement 3 ont été hospitalisées. Dans le groupe témoin, par contre, 7 personnes sont décédées et 27 se sont retrouvées à l’hôpital. « Ces statistiques montrent que ce médicament, s’il est approuvé par les autorités légaux, a le pouvoir de nous faire gagner contre le COVID-19», a annoncé le PDG de Pfizer, Albert Bourla.

Ce remède antiviral expérimental, que Pfizer envisage de nommer Paxlovid, est un inhibiteur de protéase. Ainsi, il est créé pour empêcher le virus de se répliquer à l’intérieur des cellules. Et ce, en bloquant l’action des enzymes protéases. Les enzymes protéases sont des éléments qui permettent aux virus de se multiplier à l’intérieur du corps humain. Paxlovid, cependant, empêche cela de se produire.

Les chiffres ne mentent pas !

Le traitement Pfizer propose la prise de 30 comprimés en 5 jours, ainsi qu’une faible dose de ritonavir. C’est aussi un médicament antiviral qui aide les inhibiteurs de protéase à rester dans le corps pendant de plus longues périodes. Dans le rapports des tests cliniques de Pfizer, il était marqué que les participants devaient prendre 3 comprimés toutes les 12 heures. Deux d’entre elles contenaient le médicament antiviral de Pfizer. La troisième pilule était le ritonavir.

Ceux qui ont suivi le traitement témoigne de son efficacité. En effet, dans les 3 à 5 jours suivant l’apparition des symptômes, ils ont constaté une diminution de 85 à 89 % des décès et des hospitalisations. Le traitement est une réussite. « Je dirais que c’est très proche d’un effet antiviral. Donc, c’est un traitement curatif à court terme », a annoncé à Insider Mikael Dolsten. C’est le directeur scientifique de Pfizer. « C’est un effet miraculeux. »

Valentin Delepaul

Rédactrice web, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.