La respiration, une technique naturelle contre l’asthme

L’asthme est une maladie inflammatoire courante touchant bon nombre de personnes sans aucune distinction.

La respiration

L’asthme est une maladie inflammatoire courante touchant bon nombre de personnes sans aucune distinction. C’est une maladie pathologique qui touche les voies respiratoires. Les personnes atteintes ont du mal à respirer. Ci-voici quelques méthodes naturelles à 100 % pour traiter cette maladie chronique.
La technique révolutionnaire des traitements naturels qui vont suivre vient du Dr Buteyko. En effet, il a été déterminé que tout individu inspire et expire de l’air de façon excessive. C’est pourquoi le Dr Buteyko a mis en place cette technique de respiration qui vise à conserver le gaz carbonique lors de la respiration. C’est une technique simple, facile, et efficace.

Le gaz carbonique n’est pas toujours néfaste à notre santé

Le CO2 est souvent considéré comme néfaste à l’organisme. Cependant, le Dr Buteyko affirme son importance sur le fonctionnement de notre voie respiratoire. En effet, l’inhalation d’une certaine quantité de gaz carbonique permet d’avoir une bonne oxygénation pour notre corps.
Le professeur Konstantin Pavlovich Buteyko a fait cette découverte dans les années 60. Malgré les résultats fondés de ces recherches, les scientifiques et les médecins n’y ont pas accordé beaucoup d’intérêt. De ce fait, il a pris les devants et à réaliser un exploit quant à sa technique infaillible de respiration à l’aide d’exercice et d’évaluation.

Une méthode reconnue comme efficace

Après que sa découverte a vu le jour, sa méthode de respiration a été appliquée comme traitement pour des personnes atteintes de crise d’asthme. A force de pratique, les exercices ont été mis à jour continuellement dans le but de simplifier encore plus la méthode pour davantage de résultats. Le Dr Fiamma Ferraro, après avoir pratiqué et suggéré cette technique sur ses patients, témoigne de son efficacité grandissante. De plus, il a été constaté que l’efficacité de la méthode ne s’applique pas seulement pour les asthmatiques, mais aussi pour toute personne atteinte de toute sorte de maladies respiratoires pathologiques.
En résumé, la méthode avancée par le Dr Buteyko consiste en une technique dédiée pour une meilleure respiration. Une respiration maîtrisée contribue à l’équilibre des activités liées au bon fonctionnement de notre organisme. Cette maîtrise de la respiration n’est pas seulement bénéfique pour personnes faisant des crises d’asthme, mais elle permet tout autant de rester jeune, et de vivre une dans la joie et la bonne humeur.

Des expériences pour vérifier l’efficacité de la technique de respiration

Depuis une vingtaine d’années, des expériences ont démontré que la respiration est importante pour la santé et le bien-être de chaque être vivant. Le Dr Buteyko a insisté sur l’importance de l’oxygène et du gaz carbonique dans le cycle respiratoire.
Les recherches sur la respiration ont eu un certain recul après le développement des antibiotiques. Cependant, en Russie, des scientifiques ont continué à tester sa méthode sur plusieurs personnes. Des expériences qui ont été révélées positives. L’expérimentation a été élargie dans divers endroits, et a fini par atteindre tout l’Europe et l’Australie, avant de s’être propagée dans le monde entier.

Quelle est la composition de l’air que l’on respire au quotidien ?

L’air atmosphérique inspiré est composé de 20 % d’oxygène, de 0.04 % de dioxyde de carbone, de 78.4 % d’azote, de 0.75 % d’eau, ainsi que de quantité infime d’autres gaz.
Lors de l’expiration, l’air qui sort contient moins d’oxygène (15.3 %), et une quantité infime d’azote, avec plus de gaz carbonique (4.2 %), et une plus grande quantité d’eau (6.2 %), à l’inverse de l’inspiration.
Ces chiffres démontrent qu’à l’inspiration, ou à l’expiration, le taux d’oxygène demeure élevé. Cette démonstration indique aussi que l’élément principal favorisant la respiration n’est autre que l’azote. Que du bien cela fait, car l’azote est indispensable et une booste d’énergie pour l’organisme.

Les biens faits de l’azote pour l’organisme

Bien que l’azote compose 80 % de l’air que nous respirons, il a fallu des années pour trouver sa véritable implication au niveau de notre organisme. En effet, des études ont été menées sur le sujet de l’azote pour des études pharmaceutiques (exemple pour la formation du Viagra). En Russie, les études sur le sujet ne cessent de s’accroître.
De par les chiffres vus précédemment, on a pu constater que la teneur en oxygène présente dans l’air atmosphérique est bien supérieure à celle dont nécessite notre organisme. Ceci est démontré par le fait qu’à l’expiration, nous rejetons bien plus de la moitié de l’oxygène inspiré.

La respiration n’est pas un acte anodin, il est très bien contrôlable

Bien que la respiration semble être un mécanisme naturel et automatique, on peut tout à fait le contrôler à notre guise. Contrairement au rythme cardiaque qui est lui incontrôlable. Le souffle peut être retenu ou accéléré selon nos désirs et quand on le souhaite. Il est donc sous notre contrôle. Malgré tout, il faut veiller à ne pas jouer avec la respiration.
Il a été constaté au fil du temps qu’un manque d’oxygène nous incite à respirer irrégulièrement, comme après la pratique d’un exercice physique par exemple. D’où la nécessité d’inspirer beaucoup plus. Et pourtant d’après des études, ce n’est pas l’étape primordiale.
Dans le mécanisme de la respiration, c’est la teneur en gaz carbonique qui nous incite à inspirer de l’air. Après, lorsque le système respiratoire reçoit une trop grande quantité de CO2, il incite l’organisme à expirer. Dans certains cas, pour plusieurs personnes, le seuil de CO2 toléré par l’organisme est assez réduit. D’où une faible réception en dioxyde de carbone. La personne doit respirer plus fréquemment et ainsi évacuer plus de CO2 que la normale. Hors, d’après les études du Dr Buteyko, le dioxyde de carbone est nécessaire à l’organisme.

Les utilités du gaz carbonique pour le corps

Ce que nous croyons d’habitude comme quoi le dioxyde de carbone est néfaste à l’organisme est faux. A l’inverse, lorsqu’on accumule du CO2 en quantité suffisante, il assure la régulation de l’oxygénation.
En effet, d’après les études du Dr Buteyko, le dioxyde de carbone présent dans le corps n’est pas apporté par l’air inspiré. Il est produit par le corps lui-même. La réaction entre l’oxygène et le glucose forme l’ATP (ou Adénosine Triphosphate). La réaction de l’eau et du dioxyde de carbone dégage de l’énergie pour l’organisme. C’est pourquoi le CO2 est indispensable pour le corps.

Anna

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .