Laurence Boccolini : elle parle de son tournement à cause des jugements des autres !

Connue pour sa franchise, l’ancienne animatrice de TF1 ne cesse de rappeler qu’elle en a bavé.

laurence-boccolini-elle-parle-de-son-tournement-a-cause-des-jugements-des-autres 
©gossipologist

Si la nature ne lui a pas doté d’un physique désirable, Laurence Boccolini peut pourtant être fière de sa force de caractère et de son acharnement. Souvent victime de grossophobie, elle vit mal son immersion dans le paysage audiovisuel. Mais malgré cela, elle finit par s’imposer et devient une image forte de la femme combattante et tenace. Invitée à faire une interview avec nos confrères d’une autre chaîne, Laurence Boccolini nous parle alors des moments les plus sombres de sa vie. Sans plus attendre, retrouvez les détails de cette histoire dans notre article.

Laurence Boccolini : victime de moquerie !

Plus qu’aucune autre femme, Laurence Boccolini connaît ce que ça fait d’être sans cesse regardé de travers à cause de son physique. Si avec le temps elle arrive à se préserver des regards des autres, elle ne peut pourtant pas en dire autant de sa santé. « Il y a des journées où on le supporte et d’autres beaucoup moins. C’est une maladie auto-immune qui évolue, les traitements permettent de limiter cette progression pour éviter de devenir complètement handicapé, mais la douleur reste. » Explique-t-elle. Pour se motiver et garder la forme, elle peut alors compter sur l’amour inconditionnel de Willow, sa fille de 6 ans.

Bien que les gens s’en préservent de faire des remarques désobligeantes, Laurence Boccolini vit quand même le silence de la même manière qu’une moquerie. En effet, elle avoue que l’on n’a pas besoin de mots pour exprimer le mépris, un regard suffit. « Jean-Paul Gaultier ne me courait pas après pour créer des tenues pour moi ! À l’époque, il n’y avait pas beaucoup de présentateurs en surpoids. On me considérait comme la grosse. » Explique-t-elle.

Elle surmonte les épreuves !

Pendant son passage à TF1, Laurence Boccolini : avait l’habitude des moqueries. Pourtant, cela lui faisait toujours autant de mal. « J’ai aussi dû supporter les mauvaises blagues dans les spectacles d’humour. C’était violent, et il n’y avait personne pour me défendre. » Affirme alors l’ancienne présentatrice. Mais avec le temps, Laurence Boccolini oublie ces remarques désobligeantes et consacre sa vie pour sa fille. En effet, Willow est tout pour elle. Dans les moments les plus durs, lorsqu’elle pensait à abandonner, elle pense à sa fille et retrouve le courage.

Cynthia Lahoma

Passionnée des mots et de la cuisine, j'écris sur tous les sujets. En suivant mon parcours, vous découvrirez d'ailleurs toutes les dernières actualités en temps et en heure !