Les bactéries E. coli viennent peut-être des pizzas surgelées Buitoni

Cette annonce a été faite le 12 mars dernier après la mort de deux enfants depuis le début de l’année. Et une investigation a été ouverte sur le sujet.

les-bacteries-e-coli-viennent-peut-etre-des-pizzas-surgelees-buitoni
©Pinterest
publicité

Le gouvernement vient de déclarer que toutes les pizzas surgelées Buitoni de Fraich’up doivent revenir à l’usine. Cet acte a été justifié par le fait qu’elles peuvent potentiellement contenir des bactéries Escherichia coli. En effet, les employés sanitaires ont reçu diverses plaintes, dont des cas graves, chez des enfants depuis le mois de janvier.

publicité

Les autorités sanitaires font une enquête sur Buitoni

Selon certaines sources, 27 cas graves, ou SHU, de bactérie Escherichia coli ont été déclarés. De même, 31 cas supplémentaires sont en cours d’investigation. À ce qu’il paraît : « les enfants malades, âgés de 1 à 18 ans avec un âge médian de 5 ans et demi, ont présenté des symptômes entre le 10/01/2022 et le 10/03/2022. Et deux enfants ont trouvé la mort entre ses dates. ».

L’ensemble de ces cas, c’est-à-dire 58, se situe sur le territoire français. Dont les régions détaillées sont : 13 cas en Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine 9 cas. De même, pour les Pays de la Loire. 6 cas en Bretagne comme pour Île-de-France, 5 cas au Grand Est et 3 cas Auvergne-Rhône-Alpes. Pour le reste, Bourgogne, Franche-Comté et Centre-Val de Loire comptent deux cas chacun. Les trois restants se situent respectivement en Normandie, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Une enquête est en cours afin de découvrir la vérité sur cette bactérie. Alors, vient-elle vraiment des pizzas Buitoni?

publicité

Les déclarations de Nestlé

D’après Pierre-Alexandre Teulié, le directeur général chargé de la communication de Nestlé France : « Il n’existe aucun lien avéré entre nos produits et les intoxications survenues et le rappel était une initiative de Buitoni au nom du principe de précaution. ». Il a tout de même avoué qu’une pizza non consommée présentait des traces d’Escherichia coli. D’après les études, de nombreuses pizzas surgelées peuvent présenter cette bactérie, mais que la chaleur du four suffit à faire disparaître ce dernier.

publicité

Les consommateurs peuvent demander un dédommagement en suivant quelques protocoles comme prendre une photo de l’emballage. Buitoni explique que : « Nos procédures de fabrication, nos contrôles qualité et le respect des consignes de conservation, de préparation et de cuisson, garantissent l’hygiène et la sécurité alimentaire de nos pizzas. ». Ces pizzas devraient donc bientôt revenir sur le marché après leurs inspections, des inspections réalisées par le service sanitaire de France.

publicité

Valentin Delepaul

Rédactrice web, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.