Les reins considérés en tant que « Yin et Yang » du corps

L’un des organes indispensables à notre organisme, les reins ont le rôle de nettoyer le sang qui coule dans nos veines.

Les reins considérés en tant que « Yin et Yang » du corps
publicité

L’un des organes indispensables à notre organisme, les reins ont le rôle de nettoyer le sang qui coule dans nos veines. L’article suivant est tiré du livre de Roberto Marrocchesi intitulé : « Purifier et guérir les reins : les remèdes naturels ». Il parle de l’utilité du rein pour le bon fonctionnement de notre organisme en faisant référence au Yin et yang.
Les reins sont les organes placés sous les côtes. Son rôle est de nettoyer le sang, et d’écouler les déchets, qui ne servent pas à notre organisme, par l’urine. Ils nous préviennent contre les troubles de la miction. Tous les éléments qui constituent l’appareil urinaire sont interdépendants et ont chacun leur propre rôle à tenir. D’où la référence au Yin et Yang pour mieux les discerner.

publicité

Des théories médicales venant de l’Asie

La Médecine Traditionnelle Chinoise (ou MTC) provient de l’Asie. Il s’agit d’un processus médical axé sur la pathologie humaine. Son objectif principal est de trouver les solutions face aux différentes maladies qui peuvent entraver à la santé. De par ces théories, on a pu constater que les reins fonctionnaient tels que le « le Yin et le Yang. »

Quid du Yin et Yang ?

Le Yin et Yang concerne et explique le déroulement des événements qui sont interdépendants entre eux, et pourtant présentent des attractions contradictoires. Il part d’une croyance chinoise selon quoi le Yin représente l’obscurité ou la négativité, tandis que le Yang représente la lumière ou la positivité. A première vue, ce sont deux choses complètement contradictoire, et pourtant ils se complètent. A titre illusoire, le « Yin et Yang » représente le chaud et le froid, ou encore la nuit et le jour.Son ensemble, et son interdépendance forme l’équilibre.

publicité

Les reins n’ont pas les mêmes rôles au niveau de leur fonctionnement

Les reins constituent ces organes qui nous sont vitaux. Ils sont la source de nos énergies, comme ils peuvent être la source de notre perte. Car à force d’exercer, ils finissent par s’épuiser. Pour les chinois, ils équivalent au « Père Ciel ». Ils tiennent comptes des générations passés, et des autres générations qui vont apparaître. Ainsi donc, ils sont connus comme la source de la vie. Comparés au Yin et Yang, ils génèrent le passé et le futur de tout être vivant.

Le côté « Ying » du rein : le Jing

D’après la Médecine Traditionnelle Chinoise, le rein et la vessie sont liés entre eux et forment l’« aqua » ou « eau ». Toujours selon leur théorie, le Qi signifie puissance ou vitalité, le Xue signifie le sang, le Jing signifie essence, et les Jin Ye signifient les fluides organiques.

Les reins en tant que source de la vie d’après la MTC

Cette théorie relativise la loi de la polarité comme quoi on a toujours le choix. Dans cette théorie, le rein est comparé à un récipient de liquides (le Yin comparé à l’eau), jusqu’à ce qu’il subisse un réchauffement due aux effets de la chaleur (le Yang comparé au feu). Ces deux actions qui divergent dans leur aspect est à l’origine tout le dynamisme et la performance des reins.
Le Jing se transfère de sa procréatrice à tout être vivant dès lors qu’il a été conçupar les aliments ingurgités par la porteuse de l’être. Ils passent à travers le rein, avant d’être distribués dans tous le corps. Le Jing est un élément indispensable à notre organisme pour conférer à ce dernier la puissance dont il nécessite pour son développement, sa force pour résister aux différents contraintes externes qu’il doit faire face, et sa reproduction.

Les reins en tant qu’origine du Qi

Pour mieux illustrer, les femmes orientales qui ont données vie à beaucoup d’enfant sont considérées comme remplies de Jing et donc pleine de vitalité. Après avoir donné naissance à son bébé, le Jing contenu dans son rein, se transforme en Qi et passe de la mère à l’enfant et ainsi de suite. D’où les chinois disent que les reins sont des générateurs de vie.
Le fonctionnement du rein tient du fait qu’il évacue les saletés de l’organisme par l’urine, et recycle les éléments dont notre organisme a besoin. Pour résumé, le Yin et le Yang du corps humain dépend du Yin et Yang des reins. Le Yin est responsable de la naissance et du développement, tandis que le Yang ressource et caractérise le fonctionnement du corps.

Le « Jing » pour le rein

Pour trouver l’équilibre entre le Jing (essence), le Shen (Dieu), et le Qi (puissance), ces trois éléments doivent fonctionner équitablement. L’unité de ces trois éléments forment le San Bao d’après la MTC, ce qui signifie en français les trois trésors. Le Jing détermine le Yin, le Shen détermine le Yang, et au milieu se trouve le Qi.
Le Jing est évalué comme le fond trophique du corps humain. Il génère l’énergie et la vitalité du corps pour trouver en lui l’équilibre. Il est donc la source de la reproduction.

Le Jing en tant que ciel antérieur et ciel postérieur

La Jing en tant Ciel Antérieurest la source du caractère individuel de chaque personne, de ses préférences, comme de son apparence. L’union du sperme et de l’ovule des géniteurs offrent une quantité de Jing à leur progéniture. Ce Jing est ensuite stocké dans le complexe du rein et se reproduit continuellement par ses descendances.
Le Jing en tant que Ciel Postérieurse forme bien plus tard à partir des aliments et de l’air que l’enfant reçoit. Il est stocké dans le rein, dans le foie, dans la moelle, et dans le sang, avant d’être distribué dans tout le corps. Il tient comme rôle le maintien de la vie, et le développement de l’organisme au quotidien.

publicité

Et l’étude de Roberto Marrocchesi ?

Par son œuvre, Roberto Marrocchesi tenait à partager à tout un chacun, un tout autre approche d’épuration des reins et de l’organisme. Il veut transmettre que la fonction d’épuration a bien une vision plus large que le simple fait d’éliminer les déchets présents dans le corps.
D’après lui, le travail de l’appareil rénal ne consiste pas seulement à évacuer les déchets, mais aussi à réduire l’affaiblissement des reins au fil du temps.
Le Jing est la source de l’équilibre acido-basique et assure les fonctions des reins, dans son développement et dans la procréation. Un certain manque peut cependant entrainer l’extinction de ce Jing présent en chacun.

publicité

Anna

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .