Mort de Régine: il évoque le pire drame de sa vie, la mort de son fils, Lionel

C’est à l’âge de 92 ans que Régine tire enfin sa révérence. Le dimanche premier mai, la chanteuse quitte ce monde.

mort-de-regine-il-evoque-le-pire-drame-de-sa-vie-la-mort-de-son-fils-lionel
©Closer
publicité

Tout au long de sa vie, Régine a eu de multiples mésaventures. Mais dans tout le lot, c’est surement la mort de son fil qui l’a marqué à jamais. Son fils unique, Lionel, a perdu la vie en 2006, suite à un cancer. Et même peu de temps avant sa mort, la reine de la nuit a tenu à faire quelques confessions concernant la mort de son fils.

publicité

Elle dévoile le lien étroit qui l’unissait avec son fils, Lionel !

Régine était une grande dame, respectée et adulée. Celle qui est considérée comme la reine des nuits parisiennes a enfin rendu l’âme, alors qu’elle avait 92 ans. C’était sa petite fille à l’AFP qui a partagé la nouvelle, le dimanche matin. Celle qui a interprété les Petits papiers a réellement consacré toute sa vie au divertissement. Connue surtout pour son tempérament de feu, Régine n’en est pas pour autant une personne indésirable.

Au contraire même, ce tempérament l’a aidé à se faire un nom dans le monde du divertissement. Mais en dehors cela, on se rappelle aussi de Régine comme étant la mère qui a perdu prématurément son fils. Lionel Rotcage, son fils unique, était mort en 2006 suite à un cancer, alors qu’il n’avait encore que 58 ans. « Mon grand drame, c’est mon fils. Je pense beaucoup à lui, à sa disparition, je l’adorais. » Expliqua-t-elle souvent.

publicité

Régine meurt… elle rejoint enfin Lionel !

Régine et Lionel étaient très proches, c’est le moins qu’on puisse dire. Étant son fils unique, il était tout à fait compréhensible que Régine se soit fortement attachée à lui. Et lorsque le cancer du poumon l’a emporté, la douleur de sa mère a été insupportable. Pour la promotion de son autobiographie, Gueule de nuit, la célèbre chanteuse avait accordé une interview au magazine France Dimanche.

publicité

Régine y parlait à nouveau de la disparition de son enfant. « J’ai perdu mon fils unique il y a douze ans et je ne m’en remettrai jamais, il souffrait énormément de devoir me partager. On ne s’entendait pas tout le temps, mais on s’aimait beaucoup. » Disait-elle alors dans son interview de 2018.

publicité

Cynthia Lahoma

Passionnée des mots et de la cuisine, j'écris sur tous les sujets. En suivant mon parcours, vous découvrirez d'ailleurs toutes les dernières actualités en temps et en heure !