Olivier Véran rebrousse chemin: l’inévitable s’est produit face au rebond de l’épidémie

À l’heure actuelle, la pandémie continue de faire des victimes en France.

rebond-de-lepidemie-en-france-olivier-veran-rebrousse-chemin-linevitable-sest-produit
©inocast.eu
publicité

Éclipsé pendant un certain temps par la guerre en Ukraine, le Coronavirus continue pourtant de nous toucher. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, prend alors une décision qui passera très mal auprès des Français. Face à la crise sanitaire actuelle, il explique qu’il doit faire machine arrière et revenir sur ses décisions. Alors que le pays s’apprêtait à reprendre le cours normal et le quotidien, les décisions du ministre risquent de s’interposer à cela.

publicité

Rebond de l’épidémie en France : l’assouplissement va-t-il prendre fin ?

Le 10 mars dernier, l’Institut Pasteur avait fait une déclaration qui avait fait la une des journaux. « La pandémie actuelle connaît un rebond ! » C’est ce qu’on pouvait lire aux grands titres de certains médias. Bien que les courbes n’atteignent pas encore leurs sommes, la situation est toutefois déjà alarmante. En effet, la pandémie regagne de plus en plus d’ampleur et risque de mettre le pays dans une nouvelle impasse. Voilà de quoi inquiéter notre ministre de la Santé, Olivier Véran.

Si l’assouplissement des gestes barrière continue, on court alors vers une nouvelle catastrophe. Le gouvernement va-t-il laisser une telle chose se produire, ou va-t-il réagir ? Face à ce dilemme, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a pris la parole le vendredi 11 mars dernier. Il souligne alors le fait que la situation risque à tout moment de dégénérer. Et pour éviter cela, il prend une décision à contrecœur.

publicité

Olivier Véran fait machine arrière !

Lors de sa prise de parole le 11 mars dernier dans l’Isère, Olivier Véran souligne qu’il faut « continuer à se protéger ». Puis Olivier Véran ajoute alors l’affirmation suivante. « Nous constatons actuellement un rebond, en France, dans les pays qui nous entourent, c’est-à-dire qu’il ne baisse plus, il augmente même ». Ainsi, il explique que l’heure n’est pas à la fête, et que nous ne sommes toujours pas sortie d’affaire.

publicité

« Au vu des derniers chiffres d’hier, c’est 20 % d’augmentation ». Ajoute ensuite Olivier Véran, en donnant plus de détails sur la situation actuelle. « Nous serons lundi dans les objectifs que nous nous étions fixés, il n’y a donc pas de difficulté à aller au bout de la démarche de la fin du pass vaccinal et la fin du masque, sauf dans les transports. » Explique-t-il de nouveau. Malgré le rebond donc, Olivier Véran maintient ses décisions.

publicité

Bertrand Gilbertat

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.