Préretraite: découvrez l’âge idéal pour commencer et la meilleure manière d’en profiter!

Il est souvent assez difficile d’aborder le sujet de la retraite pour certaines personnes.

preretraite-decouvrez-lage-ideal-pour-commencer-et-la-meilleure-maniere-den-profiter
©delapcpa
publicité

En effet, cet arrêt de l’activité marque la fin de toute une vie, mais aussi le début d’une autre. Mais malgré cela, de nombreuses personnes évitent à tout prix d’aborder le sujet. Comment faire alors pour faire en sorte que sa retraite soit bien préparée ? Et surtout, quel âge entamer sa retraite ou préretraite pour la réussir ? Toutes les réponses à ces questions se trouvent dans notre article. Nous vous invitons donc à les découvrir avec nous.

publicité

Connaissez-vous ce concept ?

Vous en avez déjà surement entendu parler. Comme son nom l’indique, la préretraite représente la période qui précède la retraite. Mais qu’est ce que cela implique vraiment ? En France, il est actuellement possible de partir à la retraite dès ses 62 ans. C’est grâce au système de préretraite mis en place par le gouvernement. Mais cet âge de départ peut aller encore plus loin.

De nombreux Français partent à la retraite dès leurs 50 ans. Il s’agit ici de l’âge minimum toléré. Mais la véritable spécificité de la retraite réside dans un tout autre détail. Une personne qui profite de sa préretraite sera toujours rémunérée, jusqu’à ce qu’il entre légalement à la retraite. Pour cette catégorie de personnes, il existe deux choix qui s’offrent eux. Il s’agit du dispositif de préretraite pour pénibilité et le dispositif de préretraite d’entreprise.

publicité

La préretraite : un dispositif de plus en plus sollicité en période de la pandémie !

Afin de réussir à supporter les efforts nécessaires face à la crise sanitaire et économique actuelle, des changements ont dû être faits. Pour soutenir leurs salariés, de nombreux groupes décident de reformer les dispositifs mis en place. Ces dispositifs concernent surtout ceux des cessations anticipées à destination des seniors. De cette manière, il est possible d’entrer à la retraite bien avant l’âge légal. D’où la notion de préretraite. Et bien évidemment, les concernés ne seront pas obligés de gouter au chômage avant cela.

publicité

« Les préretraites avec rupture du contrat de travail sont soumises à une taxe spécifique, dite taxe Fillon, de 50 %. En raison de ce surcoût, elles sont aujourd’hui très peu utilisées. Les entreprises y ont recours quand elles ne peuvent pas faire autrement. Par exemple, en cas de fermeture d’un site. Sinon, elles privilégient la préretraite avec suspension du contrat de travail. » Explique alors Christel Bonnet, responsable de l’activité transition emploi-retraite chez Mercer France.

publicité

Cynthia Lahoma

Passionnée des mots et de la cuisine, j'écris sur tous les sujets. En suivant mon parcours, vous découvrirez d'ailleurs toutes les dernières actualités en temps et en heure !