Présidentielle 2022: combien les candidats proposent-ils pour vos salaires et le SMIC?

Nous entrons dans la dernière ligne droite avant les élections présidentielles de 2022. Chacun des candidats se lance dans un dernier sprint et multiplie les débats télévisés.

presidentielle-2022-combien-les-candidats-proposent-ils-pour-vos-salaires-et-le-smic
©agence-bignalet
publicité

Durant les débats, les candidats sont amenés à parler de sujets importants. Entre autres, la guerre en Ukraine, les relations intentionnelles du pays. Mais pour ce qui est des sujets internes, c’est sur le sujet du salaire des Français que l’attention des téléspectateurs et des auditeurs s’est portés. Découvrez dans notre article ce qui risque de changer sur ce plan du salaire et notamment celui du SMIC..

publicité

Le SMIC : un atout pour les candidats !

Dans ce domaine, il est impossible de ne pas parler du SMIC. Le 1er octobre et le 1er janvier, le pays a connu des revalorisations automatiques. Et à ce jour, le SMIC atteint les 1 603,12 euros bruts par mois. Ce qui signifie 1 269 euros nets. Le jeudi 17 mars, Bruno Le Maire avait fait l’annonce d’une nouvelle hausse. En effet, le ministre de l’Économie explique que le salaire minimum va augmenter de 25 euros nets avant l’été. Sur cette déclaration, les candidats annoncent alors un premier avis.

Et tous s’accordent pour dire que cette hausse du SMIC est encore insuffisante. Le candidat de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, propose de faire mettre une augmentation de 1 400 euros nets. Et sur cette idée, il est rejoint par le candidat de Résistons, Jean Lassalle. Yannick Jadot (Europe Ecologie Les Verts) et Fabien Roussel (Parti communiste français) quant à eux proposent encore plus. En effet, ces derniers souhaitent instaurer un SMIC qui sera plus élevé de 1 500 euros nets.

publicité

publicité

Qu’en pensent les autres candidats ?

Dans le programme qu’il propose, la candidate du Parti socialiste, Anne Hidalgo, souhaite instaurer une hausse de plus de 15 % du SMIC actuel. Et cela, dès son arrivée au pouvoir. Avec ces chiffres, le salaire minimum des Français atteindrait donc une hausse de 200 euros nets, ce qui fait 1 469 euros. Philippe Poutou du Nouveau parti anticapitaliste s’aventure plus loin même en proposant un SMIC de 1800 euros net. Mais c’est Nathalie Arthaud du parti Lutte ouvrière qui propose surement la proposition la plus alléchante. En effet, la candidate n’explique aucune indemnité ne doit être inférieure à 2 000 euros. De son côté, Emmanuel Macron ne s’est toujours pas prononcé sur le sujet.

publicité

Valentin Delepaul

Rédactrice web, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.