Scandale à la CAF: découvrez ces allocataires qui recevaient plus de 200 000 euros de revenus

Il arrive souvent que des allocataires prennent à revers les aides et les allocations proposés par le gouvernement. En effet, certaines personnes arrivent souvent à échapper au contrôle de l’État et en profitent pour se faire de l’argent.

scandale-a-la-caf-decouvrez-ces-allocataires-qui-recevaient-plus-de-200-000-euros-de-revenus
©francetvinfo
publicité

La CAF/RSA a récemment été victime d’une fraude faite par trois personnes. Ces dernières disposaient en réalité de plus de 200 000 euros de revenus. Cette histoire s’est produite à Senlis, et ces profiteurs ont comparu devant le tribunal judiciaire le 4 avril dernier.

publicité

Scandale à la CAF sur le revenu de solidarité active ou RSA !

Les détails sur cette affaire sont publiés par le Courrier Picard. On découvre alors qu’un couple, avec trois enfants et une mère avec quatre enfants sont accusé de blanchiment d’argent. Outre cette première accusation, ces parents sont aussi accusés de travail dissimulé et de fausses déclarations à la Caisse d’allocations familiales (CAF). À noter que ces méfaits dont on les accuse ont eu lieu entre 2016 et 2021.

Entre cet intervalle de temps, les trois personnes touchaient toujours le RSA grâce à la CAF. Et entre temps, ils ont réussi à construire une maison et se sont offert de nombreuses voitures et une caravane pour la mère célibataire. Une fois l’histoire découverte, le juge s’est alors demandé comment des personnes qui touchent le RSA peuvent-elles se procurer autant de choses ? Et c’est effectivement sur ce point que l’arnaque réside. Le couple a en tout réussi à percevoir 60 000 euros d’aide et la femme a eu 41 000 euros.

publicité

Leur avocat plaide la relaxe !

En comparution devant le tribunal de Senlis, les accusés ont alors tenu à apporter quelques explications. « Nous nous déclarons célibataires avec trois enfants, donc nous bénéficions de plus d’allocations par la CAF. Monsieur cache ses revenus réels à l’Urssaf. Et on réinjecte l’argent dans le circuit normal. » Explique alors la femme.

publicité

« Entre le terrain, la maison, les véhicules, on arrive à plus de 200 000 euros de revenus, a évalué le procureur de la République. Ce qu’il n’a évidemment pas déclaré à la CAF » Ajoute-t-elle ensuite. Le père de famille prétend alors qu’il avait gagné 30 000 euros aux jeux de loteries. Ce que son avocat confirme bien plus tard. Pour ce qui est de la maison, il dit l’avoir construit lui seul, avant de la vendre. Avec des tas d’explications dans ce genre, l’avocat des trois a plaidé la relaxe. Mais bien évidemment, il n’a pas eu gain de cause.

publicité

Valentin Delepaul

Rédactrice web, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.