Un nouveau témoignage contre PPDA: « Il m’attrape les cheveux et approche mon visage de son…» L’affaire se précise

L’affaire PPDA continue de crier au scandale et de courir après celui qui se voit être « intouchable ».

un-nouveau-temoignage-contre-ppda-il-mattrape-les-cheveux-et-approche-mon-visage-de-son-laffaire-se-precise
©closermag
publicité

Malgré les accusations et les preuves, Patrick Poivre d’Arvor nie encore tout en bloc. Accusé d’acte sexuel sans consentement, le journaliste risque le pire. Et récemment, un nouveau témoignage apparaît et risque de faire pencher la balance dans le mauvais sens pour Patrick Poivre d’Arvor. Le 28 avril prochain, à 23 heures, France 2 dévoilera de nouvelles informations sur l’affaire PPDA.

publicité

Un Complément d’enquête sur PPDA arrive très prochainement sur France 2 !

Le 28 avril prochain, les nouvelles arrivent sur France 2. Romain Verney a réalisé pour la chaîne un complément d’enquête, « difficile », pour l’affaire PPDA. En attendant ce jour, le journaliste se confie sur les avancés de l’affaire dans les colonnes du magazine TV Mag. Il explique alors que quelques témoignages des ténors de la première chaîne étaient presque inaccessibles.

Pour la réalisation de « PPDA, la chute d’un intouchable », il a donc dû trouver des moyens. Mais il finit par réussir à recueillir les témoignages des présumées victimes. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que Romain Verney a mis la main sur d’importantes informations dans l’affaire. En effet, les témoignages qu’il a reçus prouvent clairement les agissements de Patrick Poivre d’Arvor. L’année dernière seulement, il a réussi à prendre le témoignage de vingt-trois femmes, ce qui n’est pas anodin.

publicité

« Il m’attrape les cheveux et approche mon visage de son… »

Pour être plus exactes, ces vingt-trois femmes ont témoigné soit auprès de la police, soit dans les médias contre PPDA. Romain Verney a eu l’honneur d’interroger directement que certaines d’entre elles. Mais dans son « Complément d’enquête », il explique mettre à jour de nouvelles informations qui peuvent changer le cours de l’affaire. Le journaliste partage alors le témoignage d’une ancienne directrice de l’Institut pratique de journalisme.

publicité

Active entre 1983-1984, elle explique un fait assez surprenant. En effet, on lui aurait conseillé de ne pas envoyer de filles en stage « là où il se trouvait ». Puis, c’est le témoignage de Marie, 25 ans, entré en contact avec PPDA en 2015, qui fait vraiment froid dans le dos. « Je n’avais pas donné ce type de messages, on avait parlé ensemble même pas dix minutes (…) Il me propose ensuite de partir en week-end et essaie de m’embrasser. » Explique-t-elle.

publicité

Cynthia Lahoma

Passionnée des mots et de la cuisine, j'écris sur tous les sujets. En suivant mon parcours, vous découvrirez d'ailleurs toutes les dernières actualités en temps et en heure !