Une famille vole la CAF: un couple perçoit 80 000 euros d’aides sociales alors qu’il se trouve à l’étranger

Les allocations proposées par la CAF et le gouvernement sont souvent très convoités par certains Français. En effet, ce ne sont pas la totalité des Français qui perçoivent ces aides financières.

une-famille-vole-la-caf-un-couple-percoit-80-000-euros-daides-sociales-alors-quil-se-trouve-a-letranger
©larepubliquedespyrenees
publicité

Très souvent, de nombreuses personnes arrivent à détourner les démarches pour réussir à en tirer profit. Mais personne n’a surement réussi à faire mieux que le couple que nous nous apprêtons à vous dévoiler. Alors que cette famille se retrouvait à l’étranger, elle a réussi à soutirer 80 000 euros d’aides sociales.

publicité

Le couple réussi à profiter de la faiblesse du système !

Vivant en Algérie, ce couple a réussi à percevoir plus de 80 000 euros d’aides sociales pendant environ 6 années. En tout, il recevait à la fois les prestations du RSA (Revenu de solidarité active) et de la CAF sans y avoir droit. Le couple avait à sa charge 4 enfants dans la famille. Le père et la mère recevaient chacun environ 550 euros d’aide sociale par mois.

Alors que les poursuites pénales se font très rares et peu concluantes dans ce genre de situation, cette famille n’en échappe pas pour autant. En effet, un échéancier de remboursement étant généralement mis en place, le tribunal a été saisi en raison de l’ampleur de la fraude. Selon des experts en économie, ce genre de pratique fragilise énormément l’économie du pays. Ce qui pousserait l’État à être très sévère.

publicité

Un mal pour nourrir sa famille !

Face à leurs fraudes, le couple a dû comparaitre devant le tribunal judiciaire d’Avignon, le mardi 15 février dernier. Prenant alors la défense de sa femme, le père de famille explique tout. Alors qu’il voyageait souvent entre Avignon et l’Algérie, il finit alors par avouer qu’il n’avait pas le choix, car il était tombé malade.

publicité

« Je n’étais pas conscient que ce fût aussi grave que cela. Je l’ai fait pour mes enfants. » Explique alors la mère de famille. Le procureur adjoint a demandé une peine de 3 à 4 mois de prison avec sursis et le remboursement de toutes les sommes perçues. Le tribunal rendra sa décision le 15 mars. Mais alors que le couple s’installe définitivement en France en 2021, le couple commence déjà à rembourser leurs dettes.

publicité

Bertrand Gilbertat

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.